Sainte Thérèse de Lisieux

Sainte Thérèse de Lisieux

Marie-Françoise Thérèse Martin, en religion sœur Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, également connue sous les appellations sainte Thérèse de Lisieuxsainte Thérèse de l'Enfant-Jésus ou encore la petite Thérèse, est une religieuse carmélite française née à Alençon dans l'Orne en France le  et morte à l'âge de 24 ans à Lisieux en France le .

Le retentissement de ses publications posthumes, dont Histoire d'une âme publiée peu de temps après sa mort et diffusée à plus de cinq cents millions d'exemplaires, en fait l'une des plus grandes mystiques du xixe siècle. La dévotion à sainte Thérèse s'est développée partout dans le monde. Sa spiritualité a inspiré nombre d'hommes et de femmes dans le monde comme Marcel Van au Vietnam.

Considérée par Pie XI comme l'« étoile de son pontificat », elle est béatifiée puis canonisée dès 1925. Religieuse cloîtrée, elle est paradoxalement déclarée sainte patronne des missions et, avec Jeanne d'Arc, canonisée en 1920, proclamée « Patronne Secondaire de la France ». Enfin, elle est proclamée Docteur de l'Église par Jean-Paul II en 1997 pour le centenaire de sa mort.

Dernière née d'un couple très pieux tenant commerce d'horlogerie et de dentelles d'Alençon, Louis et Zélie Martin, Thérèse perd sa mère à quatre ans et demi. Elle est élevée par ses sœurs aînées Marie et Pauline, qui, tour à tour, entrent au carmel de Lisieux, faisant revivre à l'enfant le sentiment d'abandon ressenti lors de la perte de leur mère. Cependant, elle ressent très tôt un appel à la vie religieuse. Elle fait un pèlerinage à Rome pour demander l'accord d'entrer au Carmel, alors qu'elle n'en a pas encore l'âge autorisé par le droit canon. Elle entre au Carmel de Lisieux à quinze ans. Après neuf années de vie religieuse, dont les deux dernières passées dans une « nuit de la foi », elle meurt de tuberculose le  à l'âge de vingt-quatre ans.

Œuvres de cet artiste

Top Compositions

Gratuit
Fatalitas
Gratuit
Messe de Saint Roch – Alléluia

Panier

Sur les réseaux sociaux

Découvrez ma nouvelle composition

Le Seigneur est tendresse et pitié - Psaume 102 - 7ème dimanche du TO - Jaquette de partition

Le Seigneur est tendresse et pitié – Psaume 102 – Version TO

Le Seigneur est tendresse et pitié – Psaume 102 est une des deux versions que j’ai récemment composées pour la revue nationale Voix Nouvelles.
Une particularité de l’année liturgique C est que le psaume 102 est utilisé deux fois, une première fois pour le septième dimanche du Temps Ordinaire, une deuxième fois pour le troisième dimanche de Carême. Le défi était de composer deux musiques différentes pour le même psaume, musiques qui créeraient deux atmosphères liturgiques pertinentes.
Voici la version pour le septième dimanche du Temps Ordinaire. La version pour le troisième dimanche de Carême peut être téléchargée ici.

0 commentaire
Partager avec un ami