Guillaume-Antoine Calvière

Guillaume-Antoine Calvière

Organiste virtuose très doué, Guillaume-Antoine Calvière fut titulaire de plusieurs tribunes parisiennes : la Sainte-Chapelle, Saint-Germain des Prés, Sainte-Marguerite, ainsi que des postes prestigieux de Notre-Dame et d’un quartier de la Chapelle Royale où il fut nommé organiste en 1738.

On sait qu'il était admirateur de François Couperin et que son œuvre comportait des motets ainsi que des pièces d’orgue. Mais il ne subsiste presque rien (une courte pièce conservée à la bibliothèque du Conservatoire de Bruxelles) car, après sa mort, sa veuve confia les manuscrits à Louis-Claude Daquin, son collègue et rival mais néanmoins ami, et son successeur à Notre-Dame afin qu’il en assure l’édition. Mais ce dernier négligea de le faire, de même que pour la plupart de ses propres compositions.

De son vivant, il dut sa célébrité surtout à un Te Deum spectaculaire pour chœurs et orchestre, avec son Judex crederis particulièrement saisissant selon ce que rapporte Choron.

Il forma en 1754, pendant six mois, Jean-Baptiste Nôtre, qui devint ensuite pendant plus d'un demi-siècle organiste de la cathédrale de Toul et laissa un Livre d'orgue manuscrit.

Œuvres de cet artiste

Gratuit
Fatalitas

Top Compositions

Gratuit
Fatalitas

Panier

Sur les réseaux sociaux

Découvrez ma nouvelle composition

Heureux les pauvres de cœur - Psaume 145 - Jaquette de partition

Heureux les pauvres de cœur – Psaume 145

J’ai composé Heureux les pauvres de cœur – Psaume 145 pour le 4ème dimanche du Temps Ordinaire de l’année A. Ce psaume a été publié dans la revue J’ai composé cette préparation pénitentielle de la Messe du Royaume en 1999. Elle utilise la deuxième forme du missel catholique, rarement mise en musique. Cette pièce a été publiée dans la revue Voix Nouvelles n°102.

0 commentaire
Partager avec un ami