Florilège

« Demandez-vous à l’heure la plus tranquille de votre nuit : est-il nécessaire que j’écrive ? Si vous étiez fondé à répondre à cette question grave par un puissant et simple "je ne peux pas faire autrement", construisez alors votre existence en fonction de cette nécessité. » (R.M. Rilke)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fiat Lux ! Seigneur, au seuil de cette nuit

Il y eut un matin, il y eut un soir : l’heure de la rencontre était venue…

SEIGNEUR, AU SEUIL DE CETTE NUIT Patrice de la Tour du Pin

LE PROPHÈTE, LE VERBE ET L’ENFANT D’HOMME

Seigneur, au seuil de cette nuit,
Nous venons te rendre l’esprit
Et la confiance.
Bientôt nous ne pourrons plus rien,
Nous les mettons entre tes mains
Afin qu’en toi nos vies demain
Prennent naissance.

Ce jour en train de décliner,
Tu nous donnes de le tourner
Vers le mystère
Qui fit le premier soir avant
La première aube sur les temps,
Et chaque soir au soir suivant
Dit ta lumière.

Rappelle-toi lorsque tu vins
Dans le vent de nuit au jardin
De la genèse,
Afin que l’homme trouve au cœur
Un nouveau jour, plus intérieur,
Qui le rappelle à son Seigneur,
Quand l’autre baisse.

Tu ne l’as pas abandonné ;
Ton esprit de feu dans la nuée
Resta fidèle.
Et puis le ciel s’est découvert,
Quand tu pris chair de notre chair,
Quand tu donnas à l’univers
Sa nuit nouvelle.

Surtout, Jésus, rappelle-toi,
Descendant encore plus bas,
A la mort même :
Puisque tout est renouvelé,
Laisse ce soir nos cœurs aller
Dans cette paix que tu promets
A ceux qui t’aiment.

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :-P :-O :-S :Chti :Flo :Plop


À voir également

Musique Sacrée - Cantates

Fiat Lux ! Joyful !

Dernière pièce de la cantate......

Lire la suite