Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Pâques

J'ai vaincu le monde - Jean 16, 29-33

Le temps Pascal, et en particulier la liturgie de ces derniers jours, fait une grande place à l’évangile de Jean, Au discours de la cène, où Jésus parle du « Monde » et du « Royaume ». Aujourd’hui, Jésus nous dit qu’il est « vainqueur du Monde. » Qu’est-ce que cela veut dire ?

Lire la suite


La foi chrétienne : programme politique ou superstition ?

Je me suis toujours méfié des attitudes grégaires, des comportements de masse. Peut-être par peur du bourrage de crâne, peut-être parce que je tiens (trop ?) à l'expression de ma liberté, Peut-être parce que j'ai un sérieux a priori de superstition ou d'idolâtrie lorsque les choses deviennent trop "évidentes". Par conséquent, poser un regard positif sur la dévotion populaire, ou les prises de position identitaires, Ou bien les revendications sociales hyper-politisées de certaines structures chrétiennes, est quelque chose de difficile pour moi. D'autant plus difficile, qu'en certains lieux, surtout en France, j'ai pu observer des comportements de foi "déséquilibrés" : Soit la foi est transformée en outil de lutte sociale et devient presque un programme d'action politique ; Soit elle est le lieu d'élans mystico-gazeux, désincarnés et peu ancrés dans la vie et la réalité. Dans les deux cas, ces excès sont souvent le signe d'un repli sur soi, d'un besoin de se sentir exister, et de se sentir exister en opposition. Dans les deux cas, des signes hyper-ostentatoires d'appartenance sont posés, revendicatifs d'un identitarisme. Dans les deux cas, le monde et la société sont diabolisés et méprisés, soit parce qu'ils ne respectent pas l'homme, soit parce qu'ils ne respectent pas Dieu.

Lire la suite


Le mystère de la page blanche

C'est aujourd'hui Pâques et les Chrétiens fêtent la résurrection du Christ à travers le monde. Du drame du Vendredi Saint à la joie du matin de Pâques, il y a un samedi de silence, que nous négligeons trop souvent. Je pense que mon travail de composition m'a appris à savourer ce jour entre la mort et la résurrection, ce jour où il ne se passe rien !

Lire la suite


Cette foi qui ne sert à rien...

Le temps de Pâques célèbre la résurrection du Christ... C'est de la résurrection et de l'expérience qu'en ont faite les apôtres que tout a découlé. Expérience subjective qui résiste peu à la critique moderne et aux sciences humaines...

Lire la suite