Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Foi

Lui saisissant la main, Jésus le releva - Marc 9, 14-29

C'est l'histoire d'un père, confronté à la souffrance de son enfant. Un père désemparé, déchiré de voir la chair de sa chair déshumanisée de la sorte. Cet enfant est cloué au sol, muet et sourd, coupé du monde. Et cet "esprit mauvais" qui l'habite veut sa mort et sa destruction.

Lire la suite


Les franges de la grâce - Marc 6, 53-56

C'est la première fois que nous nous retrouvons après le Tết, et il se trouve qu'aujourd'hui est aussi l'anniversaire de mon arrivée au Vietnam. Un an déjà ! Les anniversaires, comme les changements d'année sont l'occasion de relire, de mesurer le chemin parcouru, de faire mémoire, rendre grâce et se projeter. Et à la lumière de l'évangile de ce jour, je vous propose deux réflexions.

Lire la suite


Que ton Règne Vienne !

Cette homélie a été écrite pour la fête anniversaire de la mort du Père Emmanuel d'Alzon, fondateur des Augustins de l'Assomptions et des Oblates de l'Assomption.

Lire la suite


Sur le concept du visage du Fils de Dieu

Voici un excellent article au sujet de la controverse au sujet du spectacle "Sur le concept du visage du Fils de Dieu". Ce texte a été écrit par Mgr Pascal Wintzer, Administrateur Apostolique du diocèse de Poitiers, Président de l'Observatoire Foi et Culture de la Commission des Évêques de France. La réflexion proposée ici est plus développée que ne le sont ordinairement les fiches proposées par l'Observatoire Foi et Culture. La polémique qui est le point de départ de ces pages est, selon moi, révélatrice d'enjeux plus profonds : il s'agit de notre place dans le monde ; il s'agit de la mission ; il s'agit de l'espérance. J'ai aussi voulu me référer à quelques auteurs qui nous aident à percevoir et à évaluer ces enjeux.

Lire la suite


Préoccupé d'aimer

Un chrétien qui ne serait pas profondément préoccupé d'aimer ressemblerait à un agriculteur peu soucieux de sa terre, à un marin dépourvu d'intérêt pour la mer, à un musicien peu préoccupé de l'harmonie. Le christianisme est la religion de l'amour.[1] Notes [1] Saint Alberto Hurtado, s.J...

Lire la suite


La foi et les arts, y a pas de lézard !

Nous avons besoin de vous. Notre ministère a besoin de votre collaboration. Car, comme vous le savez, notre ministère est celui de prêcher et de rendre accessible et compréhensible, et même émouvant, le monde de l’esprit, de l’invisible, de l’ineffable, de Dieu. Et dans cette opération... vous êtes...

Lire la suite


Le signe de Jonas - Luc 11, 29-32

Ils veulent un signe ! Ils veulent une preuve ! Ils veulent qu’on ne les roule pas sur la marchandise ! Et ils acculent Jésus à manifester de l’extraordinaire, du surnaturel ! Mais la réponse de Jésus est cinglante : « il ne vous sera donné que le signe de Jonas ! » Mais quel est-il, ce signe ?

Lire la suite


La foi chrétienne : programme politique ou superstition ?

Je me suis toujours méfié des attitudes grégaires, des comportements de masse. Peut-être par peur du bourrage de crâne, peut-être parce que je tiens (trop ?) à l'expression de ma liberté, Peut-être parce que j'ai un sérieux a priori de superstition ou d'idolâtrie lorsque les choses deviennent trop "évidentes". Par conséquent, poser un regard positif sur la dévotion populaire, ou les prises de position identitaires, Ou bien les revendications sociales hyper-politisées de certaines structures chrétiennes, est quelque chose de difficile pour moi. D'autant plus difficile, qu'en certains lieux, surtout en France, j'ai pu observer des comportements de foi "déséquilibrés" : Soit la foi est transformée en outil de lutte sociale et devient presque un programme d'action politique ; Soit elle est le lieu d'élans mystico-gazeux, désincarnés et peu ancrés dans la vie et la réalité. Dans les deux cas, ces excès sont souvent le signe d'un repli sur soi, d'un besoin de se sentir exister, et de se sentir exister en opposition. Dans les deux cas, des signes hyper-ostentatoires d'appartenance sont posés, revendicatifs d'un identitarisme. Dans les deux cas, le monde et la société sont diabolisés et méprisés, soit parce qu'ils ne respectent pas l'homme, soit parce qu'ils ne respectent pas Dieu.

Lire la suite


La femme adultère

La scène se passe au petit matin. La ville s'éveille lentement. On sait que Jésus sera au jardin des Oliviers pour enseigner. La foule se rassemble. C'est alors qu'un évènement imprévu vient troubler le calme et le silence.

Lire la suite


Je suis une Mère Juive

Je suis une Mère Juive, et je n'y peux rien ! Ma tribu est ma fierté et ma raison de vivre. Fidèle à notre foi, au Dieu de mes anciens, Je lui expose nos vies : qu'il nous protège et nous délivre.

Lire la suite


La vie en conserves ?

Hier, c'était la Pentecôte ! Mon ami Raphaël avait choisi cette date pour fêter avec nous ses 25 ans de prêtrise. Pour être tout à fait franc, cela faisait un moment que je n'avais pas mis les pieds à la messe le dimanche... Et là, si j'y allais, c'était plus pour signifier mon amitié que pour célébrer le Christ ressuscité... Raphaël est un magicien de la vie : il a toujours rendu l'Évangile accessible, acceptable et compréhensible pour moi, et je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas... Son homélie m'a interpelé... Voici mes quelques réflexions...

Lire la suite