Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

En toi, j'ai mis tout mon amour - Marc 1, 7-11

Nous fêtons aujourd'hui le Baptême du Seigneur. Et cette fête nous renvoie à notre propre Baptême. Je vous propose trois réflexions.

Notre humanité, lieu de la Sainteté de Dieu et de l'Homme

Baptême du SeigneurLe baptême est le seul "sacrement" que nous avons en commun avec Jésus. Il célébrera la Cène, dont nous ferons mémoire à chaque Eucharistie, mais au cours de la Cène, c'est lui qui "préside" l'action. Ici, il reçoit le Baptême, de la main de Jean. Puis, il partira dans le désert pour être tenté.

Jésus, Fils de Dieu, n'a pas besoin du Baptême de rémission des péchés que Jean-Baptiste prêche, pas plus qu'il n'a besoin de "passer par la tentation" pour choisir de se tourner totalement vers le Père : il est, par nature, tout entier tourné vers le Père, et le péché n'a aucune emprise sur Jésus.

Mais, dans la relation d'amour qu'il a au Père, et dans l'expérience de sa nouvelle humanité, il est totalement libre. Et en passant par le Baptême, en acceptant la tentation, il nous redit que notre humanité, notre liberté ne sont pas pas des obstacles à notre Sainteté, mais qu'elles en sont le chemin, et qu'elle n'est pas inaccessible, au contraire.

Le Baptême : une vocation en soi

Nous courrons souvent après "ce que nous voulons faire de notre vie", ou bien "ce à quoi le Seigneur nous appelle" ! Et si nous commencions par vivre ce qui nous a été donné ?

Lors de notre Baptême, nous avons été faits Prêtres, Prophètes et Rois. Savons-nous habiter cette vocation trinitaire dans nos vie ?

Car elle devrait suffire à combler le cœur d'un homme ! Marié, célibataire, religieux, religieuse, prêtre... Tout cela n'est qu'accessoire, et si nous ne savons pas vivre notre Baptême, si nous ne savons pas enraciner tous nos choix dans notre Baptême, alors notre vie sera creuse. Notre première vocation, c'est d'être Baptisés !

En toi, j'ai mis tout mon amour

Savons-nous entendre cette parole du Père à Jésus ? Savons-nous regarder le Christ en nous disant qu'en le contemplant, c'est Dieu lui-même que nous contemplons ? Avons-nous pris conscience, qu'en Jésus-Christ, Dieu a tout dit de lui ?

Enfin, savons-nous recevoir cette parole pour nous-mêmes aussi ? Car c'est bien cela que Dieu nous dit lors de notre Baptême : "Tu es mon fils, ma fille bien aimé(e), en toi, j'ai mis tout mon amour !"

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite