Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Notre Dieu est le Dieu des victoires ! - Luc 13, 10-17

Quelles sont les victoires de Dieu dans nos vies ?

Notre Dieu est le Dieu des victoires : de quels esprits mauvais, de quelles infirmités nous guérit-il ?

Dieu des victoiresComme cette femme, nous avons certainement dans nos vies des choses qui nous plient en deux, qui nous font baisser les yeux, qui nous emprisonnent depuis si longtemps ! Nous portons certainement tous en nous au moins une chose qui nous crucifie, qui nous cloue sur place, qui nous enterre vivant plutôt que nous enraciner dans la vie.

Osons-nous porter le regard sur ce que nous n’aimons pas de nous, ce dont nous ne sommes pas fier ou qui nous fait honte, ce qui nous fait souffrir et que nous aimerions bien oublier ou faire comme si cela n’existait pas ?

C’est difficile, car l’homme porte souvent un regard trop exigeant sur lui-même et ses semblables. Et si nous avons la chance que les autres ne posent pas sur nous un regard intransigeant, nous sommes souvent pour nous-mêmes des juges impitoyables.

Osons laisser le Christ poser son regard de tendresse sur nos fragilités. Il nous apprendra peu à peu que même de ce qui nous tue, nous dévisage, nous handicape, Dieu peut tirer la vie. Mais pour cela, il faut oser abandonner l’orgueil qui nous habite tous d’être parfait et de ne jamais perdre la face.

Notre Dieu est le Dieu des victoires : de quel les idoles nous libère-t-il ?

Comme le chef de la synagogue, qui oublie que la loi est faite pour l’homme et non le contraire, nous sommes parfois encombrés de nos idoles :

  • Idolâtrons-nous certains de nos « appétits » : l’argent, la nourriture, le sexe, la cigarette, l'alcool, internet, le pouvoir, l’autorité…?
  • Idolâtrons-nous des personnes auxquelles nous nous identifions : un artiste, un sportif, un collègue, un prêtre …?
  • Idolâtrons-nous nos activités : loisir, sport, musique, travail intellectuel, sorties entre amis, bons repas et bonnes boissons, voyages…?
  • Idolâtrons-nous un statut social : une carrière, un volontariat, un engagement social ou politique, un état de vie, prêtre, religieux, marié, célibataire endurcis et indépendant…?
  • Idolâtrons-nous un aspect de l’homme : l’intellect au détriment de l’affectif, l’affectif au détriment de la vie morale, le corps et la dimension artistique au détriment de l’intellect…?
  • Idolâtrons-nous l’Eglise : la liturgie et la prière au point d’être absents du monde pour cause de sainteté, l’engagement social au point de dessécher l’évangile et d’en faire un simple programme social et humaniste, les règles morales au point d’oublier que la loi est faite pour l’homme et non le contraire…?

Quand nous entreprenons quelque chose dans la vie, nous le faisons toujours pour de bonnes et de mauvaises raisons, notre volonté, notre désir ne sont jamais purs, et ce serait une autre forme d’illusion et d’idolâtrie que de croire le contraire. Mais osons demander au Christ de nous libérer peu à peu de ces idoles et de purifier notre désir.

Notre Dieu est le Dieu des victoires : le temps est venu de la vie de l’homme !

CroixIl y a enfin deux idoles dont nous sommes tous parfois prisonniers : tout d’abord, l’orgueil de croire que nous n’avons pas besoin d’être sauvés, ou du moins que nous pouvons nous sauver seuls, par nos propres forces. C’est vrai, Dieu a créé l’homme avec d’immenses ressources et capable de grandes victoires à l’image de son créateur, mais il est sage que l’humilité et l’abandon de soi soient la condition de notre salut.

Enfin, l’idole de la désespérance de soi, le bonheur d’être triste. Nous sommes souvent trop durs avec nous-mêmes au risque d’idolâtrer notre misère sous couvert de fausse humilité. « Si votre cœur vous condamne, Dieu est plus grand que votre cœur »[1]. Que ce soit de l’orgueil ou de la désespérance, Dieu nous libère :

Notre Dieu est le Dieu des victoires ! Quelles sont les victoires de Dieu dans nos vies ?

Notes

[1] (1 Jn 3)

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite