Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tu sais que tu deviens Vietnamien quand...

Quand quoi ? Bonne question ! Voici un aperçu décalé de la vie ici, à prendre avec beaucoup d'humour, évidemment ! :jap:

Tu sais que tu deviens Vietnamien quand...

Marché Vietnamien - Nicole BILES - http://www.galerie-com.com/galerie-unique.php?id=712

  • Tu as l'impression de ne pas avoir vraiment mangé si tu n'as pas eu de riz à table...
  • Tu te lèves à 4h du matin tous les jours, travailles comme un forcené, fais 3 siestes et au moins 5 repas par jour...
  • Tu ne sais pas tenir en place plus d'une heure, tu n'aimes pas le silence et la solitude, parce que c'est triste...
  • Tu es capable de conduire ta moto de la main droite à contre-sens de la circulation, en buvant un café frappé de la main gauche, le téléphone portable coincé entre ton oreille et ton épaule, en hurlant des mots doux à ta copine...
  • Tu n'appliques pas le code de la route[1] et tu fais ce que tu veux, de toute façon, les autres t'éviteront...
  • Tu ris tout le temps, que tu sois joyeux, triste, contrarié, gêné, amoureux...
  • Tu parles à voix haute, tu cries ; tu dis quelque chose de confidentiel, tu cries ; tu parles dans l'oreille de ton voisin, tu cries ; tu chantes à la messe, tu cries ; tu chantes au karaoké, tu cries...
  • Tu deviens très[2] curieux, et tu poses des questions indiscrètes [3] sur tout et n'importe quoi...
  • Tu te soucies tout le temps du bien-être des autres, tu cherches toujours à devancer leurs besoins et à leur faire plaisir[4]...
  • Tu as un sens aigu[5] de la famille, tu es très fier d'être Vietnamien[6], tu as un sentiment d'appartenance très[7] fort à ta religion, tu n'aimes pas trop les Chinois[8], les Arabes[9] et les Noirs[10]...
  • Tes loisirs favoris sont manger et boire, voir tes amis et manger et boire avec eux, voir tes amis au karaoké et manger et boire avec eux[11]...
  • Tu prends ta moto pour faire 100m et tu klaxonnes dès que tu as les fesses dessus[12]...
  • Tu dis mais ne fais pas et tu fais mais ne dis pas et tu ne sais pas ce que veulent dire les mots "vie privée" et "confidentiel"...
  • Tu comprends les subtiles différences entre les noms des centaines de plats d'un menu de restaurant Vietnamien...
  • Tu trouves toujours moyen de te débrouiller et de trouver une solution[13] à un problème with a little help from your friends... and family...
  • Tu aimes les statues religieuses avec des néons, des Jésus qui ressemblent à la Vierge Marie avec une barbe, et beaucoup de couleurs, surtout...
  • Tu ne sais pas penser les relations entre personnes autrement qu'en terme de hiérarchie...[14]
  • Tu aimes la loterie et les jeux d'argent, tu aimes faire la fête et tu trouves toujours une bonne raison de la faire...
  • Tu rotes à table, tu craches dans la rue, tu te vides les narines en t'en bouchant une et en soufflant dans l'autre, mais tu trouves impoli de faire du bruit en utilisant un mouchoir...
  • Tu te laisses pousser les ongles très longs et tu évites le soleil, parce que tu as un travail intellectuel[15]...
  • Tu deviens très tactile avec les garçons si tu es un garçon, avec les filles si tu es une fille...
  • Tu connais tous les noms et variétés de Bánh[16] : bánh bao, bánh xèo, bánh cúc, bánh bò dừa, bánh mì, bánh tết, bánh flan...
  • Tu ne te plains jamais[17], même si c'est difficile, et tu as[18] la capacité naturelle à voir le verre à moitié plein...
  • Tu ne laisseras jamais tomber quelqu'un que tu aimes et apprécies, car la honte et le déshonneur seraient sur toi...

Cette liste, à accueillir avec un regard malicieux, n'est pas exhaustive... Et vous qui connaissez le Vietnam, que diriez-vous ?

Ajouts d'amis ayant vécu au Vietnam

  • Tu auras oublié ou refusé tout ce qui t’a fait courir jusqu’à présent, fut-ce l’amour de Dieu, l’appât du gain, la justice sociale ou la fraternité pour adopter le critère unique et souverain : ma conscience, c’est les autres et ce qu’ils vont penser de moi.
  • Tu cherches toujours face à un problème non pas comment tu vas t’en tirer seul mais qui, dans tes connaissances, va pouvoir le résoudre pour toi : d’où l’importance des amis.
  • Tu auras appris que « gagner de la face » est le but essentiel, ultime, incontournable de toutes tes actions, que tu sois curé de paroisse, aumônier de communauté, religieuse dans une crèche, moine dans un couvent, simple laïc ou vulgum pecus.
  • Tu ne dis plus à table : « puis-je avoir le sel, s’il vous plaît ? » ou « pourriez-vous me passer le sel, s’il vous plaît ? » - toutes formules qui expriment ta dépendance au bon vouloir d’autrui et te met en position de quémandeur qui devra rembourser – mais simplement « Tiens, le sel est là-bas, tout au bout de la table » manière d’exposer un besoin sans perdre la face. Et ce qui vaut pour le sel à table s’applique aux multiples besoins de la vie quotidienne.
  • Tu seras prêt à consacrer des heures à la préparation du repas parce que manger et boire sont les deux activités essentielles des humains, c’est-à-dire à sacrifier ta lecture et autres loisirs de l’esprit par abondance de travail gastronomique.
  • Tu oublies délicieux gratins et autres plats au four dont tu devras te passer irrémédiablement.
  • Tu oublies que la nourriture peut s’adapter aux nécessités de la saison et que faire des nems en pleine canicule n’a rien d’extraordinaire.
  • Tu ne feras plus la grimace pour accompagner un rôti de poulet, des beignets de crevettes ou autres bonnes choses d’un verre de Chartreuse ou de Cointreau.

Notes

[1] Tu serais bien le seul !

[2] Trop ?

[3] Que tu n'aimerais pas qu'on te pose !

[4] Quitte à décider à la place des autres et les mettre au pied d'un mur qu'ils n'ont pas forcément envie de voir...

[5] Fusionnel ? Obsessionnel ?

[6] Chauvin ?

[7] Trop ?

[8] Mais on peut les comprendre...

[9] Musulmans en particulier !

[10] Et oui, le racisme primaire, ce n'est pas une exclusivité occidentale...

[11] Dans cet ordre !

[12] Pour montrer que tu existes et que la route est à toi...

[13] Même pas très légale !

[14] La réciprocité et l'égalité dans les gestes d'attention et de politesse, c'est souvent difficile à établir. Ça laisse même parfois un certain arrière-goût de privilèges et de mondanités, même si c'est une analyse simpliste et erronée.

[15] Et que tu veux que ça se sache, que tu ne travailles pas dans les champs...

[16] Tout ce qui est à base de farine.

[17] En public

[18] Parfois

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

La Visite du Musée des Beaux-Arts de Saigon

Tous les professeurs vous le diront : enseigner est souvent une tâche qui demande de l’abnégation, où l’on investit beaucoup d’énergie et de patience, sans pourtant voir les fruits ou les résultats de...

Lire la suite

Saigon is Happy !

Un peu groggy à cause de la tristitude et de la navritude de la société Française depuis plus d'un an et en particulier après ce vote honteux aux élections Européennes, heureusement qu'il y a des...

Lire la suite