Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La vie d'un professeur de Français volontaire à Saigon

Je suis arrivé au Vietnam il y a déjà deux semaines et pourtant, j'ai le sentiment d'être ici depuis beaucoup plus longtemps ! Une semaine a été consacrée à mon acclimatation et à la préparation des cours. Puis, cette semaine, j'ai pris mon rythme de croisière !

Je vis à Bình Thạnh, un district assez près du centre-ville, mais modeste, dans une petite rue faite de commerces en tous genres. Les gens qui vivent ici sont des "gens de peu", comme aurait dit avec affection mon prédécesseur.

Il n'est pas rare qu'on me salue, qu'on me fasse un sourire ! En tout cas, ce blanc qui circule dans la rue tous les jours, ça intrigue ! Parfois, j'essaie de parler Vietnamien, mais j'ai pour l'instant peu de succès, je dois vraiment avoir un très mauvais accent !

J'ai une chambre dans une famille Vietnamienne qui tient un magasin de fruits et légumes. Elle est constituée de la maman, veuve, et de ses cinq filles ! Le communauté pour laquelle je travaille est un peu plus loin dans la rue et est constituée de huit membres plus moi, soit neuf !

Planning d'une journée[1] :

  • 5h (23h) : Réveil. C'est tôt ! Mais il faut tenir compte de deux choses. Nous sommes en zone tropicale. Le soleil se lève très tôt, se couche très tôt aussi, et il tape fort en journée. Donc les gens vivent le matin et le soir, et la journée, c'est plus calme. Enfin, ma rue est un grand marché. Elle s'anime à 4h30, y compris le dimanche. On oublie donc la grasse-mat' !
  • 5h-5h30 (23h-23h30) : douche FROIDE (la douche est constituée d'un simple pommeau d'eau froide, dans les toilettes) avec un vieux néon 150.000 watts dans les yeux, rangement de ma chambre, préparation de mon sac avec les cours de la journée !
  • 5h30-6h30 (23h30-0h30) : messe ou prière à la communauté. En Français les lundis et vendredis, en Vietnamien les autres jours. Le lundi, je suis chargé de faire le commentaire de l’Évangile.
  • 6h30-7h30 (0h30-1h30) : travaux communautaires, préparation du petit-déjeuner et petit déjeuner. Ici, le matin : du phở (soupe vietnamienne avec des nouilles, de la viande, des légumes, des herbes et des épices : à se taper le cul par terre tellement c'est bon !), des fruits (délicieux !) et du café Vietnamien "réveille les morts" (le café fort du Nord à côté, c'est de la pisse !).
  • 7h30 (1h30) : départ vers le centre-ville où ont lieu les cours. Je suis véhiculé à l'arrière d'une moto par un de mes élèves. Au moins, je peux fermer les yeux et faire comme si je n'étais pas au milieu de cette circulation apparemment anarchique ! lol
  • 8h00-10h00 (2h00-4h00) : cours avec le niveau 2. Ici, le prof, c'est Dieu sur terre, les Vietnamiens sont hyper-respectueux de la hiérarchie et du savoir. On m'efface le tableau et quand il me prend l'audace de vouloir le faire moi-même, je me fais remettre à ma place. On m'apporte un verre d'eau à la pause... Cela implique un certain nombre de codes et d'usages de mon côté. Ils ont un peu tiqué sur le bermuda en cours, alors le lendemain, je suis venu en pantalon. De même, un prof qui hésite ou dit "je ne sais pas", ça a l'air de les déstabiliser. Etc...
  • 10h00-11h45 (4h00-5h45) : retour à la maison. J'en profite pour m'acheter quelque chose de frais à boire dans la rue (il fait déjà très chaud !). La pratique de l'hydratation personnelle ressemble à un sport d'endurance ici, il ne faut perdre aucune occasion de boire, se fixer des rituels. Sinon, le moindre verre oublié et on se sent vite "pas dans son assiette" dans la journée. Ensuite, je travaille une heure, pour mettre à jour le suivi des cours, noter les exercices que j'ai donné, les difficultés qu'ils ont rencontrées et prévoir ainsi les leçons et exercices suivants.
  • 11h45-12h00 (5h45-6h00) : prière avec la communauté.
  • 12h00-12h45 (6h00-6h45) : repas puis vaisselle. Les repas ici sont essentiellement constitués de poissons en tout genre, de légumes verts en soupe et de riz, des fruits en dessert. Evidemment on boit du thé en mangeant, les plats sont au milieu de la table et tout le monde pioche dedans à sa convenance. La cuisine Vietnamienne est très savoureuse, riche en goût et très maigre. Le sport favoris de mes élèves, c'est d'essayer de me faire manger le plus possible ! Burp !
  • 12h45-13h45 (6h45-7h45) : SIESTE ! Oui, et si comme moi, vous voulez faire le malin et dire "je suis plus intelligent que les autres, j'en n'a pas besoin !", tant pis pour vous. J'ai très vite compris l'utilité de ce temps de repos, tellement j'étais épuisé l'après-midi !
  • 13h45-14h00 (7h45-8h00) : douche FROIDE ! Oui, mais là, ça fait du bien tellement il fait chaud ! J'ai aussi compris un élément de confort en regardant les gens ici. Ils se changent plusieurs fois par jour, souvent. Les habits du matin, ceux de l'aprem, ceux du soir. Ça n'est vraiment pas dans ma culture, mais une fois qu'on a goûté au confort que ça apporte, de ne pas mariner dans sa transpiration toute la journée, on s'y met ![2]
  • 14h00 (8h00) : départ vers le centre-ville pour le cours avec le niveau 1.
  • 14h30-16h30 (8h30-10h30) : cours avec les débutants. Le groupe est assez hétérogène, mais ils sont tous travailleurs. J'emploie les méthodes actives avec eux, je le fais parler un maximum, avec moi et entre eux ! En plus, et là je suis très fier de moi, j'ai mis au point un système de transcription phonétique du Français avec les phonèmes Vietnamiens et les tons. En quelques jours, certains ont fait de gros progrès en prononciation et aussi en diction et intonation (Exemple : neveu se transcrit (nơ-vơ)). Mon challenge est de petit à petit les "affranchir" de cette béquille pédagogique.
  • 16h30-18h (10h30-12h) : retour à la maison, puis ça dépend, en fonction de mon humeur, des besoins personnels ou pédagogiques, de mon état de fatigue. Pause hydratation, puis sport avec la communauté ou bien préparation des cours, ou bien je bosse mon vietnamien, ou bien recherche sur le net pour les cours, ou j'envoie des emails, ou je me promène...
  • 18h-18h30 (12h-12h30) : prière avec la communauté.
  • 18h30-19h30 (12h30-13h30) : repas puis vaisselle. Hé ! Les amis, on a un repas en commun ! Quand vous déjeunez, je dîne !
  • 19h30-21h00 (13h30-15h00) : ça dépend des soirs. Le lundi, soirée communautaire. Le mercredi et le vendredi, j'ai cours de Vietnamien. Le mardi et vendredi, je fais ce que je veux (avec mes cheveux ?). Souvent, je regarde un peu les infos Vietnamiennes avec la communauté, puis je rentre chez moi, pour envoyer quelques mails, prendre des notes sur la journée, travailler un peu, lire...
  • 21h30 (15h30) : dodo. Rarement plus tard. En fait, la journée impose d'elle-même son rythme et le sommeil frappe à la porte comme un ami qu'on attend avec impatience !

Voilà, tout ça, c'est du lundi au vendredi. Je ne travaille pas les week-ends, hormis un cours de chant-liturgie avec les jeunes de la communauté le samedi matin. Sinon, je suis libre de partager repas et prière de la communauté les week-ends, ce que je fais un peu puisque je fais partie de la communauté, tout en en étant pas !

Mais je reste aussi très libre. Par exemple, aujourd'hui, j'ai passé ma journée dans le centre et je n'ai pas mis les pieds à la communauté. De la même manière, je suis aussi très libre dans la semaine de m'absenter pour la soirée ou de manger à l'extérieur, ce que j'ai déjà fait !

Dans un prochain épisode, je vous parlerai un peu plus du Vietnam, des gens, de la communauté. Mais il me semblait que deux petites semaines, c'était trop peu de temps pour me permettre de poser une parole "juste". Alors pour le moment, je regarde, je m’imprègne, je m'étonne, je ris avec eux, je leur demande de m'expliquer, je m'émerveille...[3] Mais ce que je peux dire déjà, sans me tromper : les Vietnamiens sont souriants, vivants, enthousiastes...

Mes autres impressions seront pour plus tard !
A bientôt !

Notes

[1] Les heures Françaises sont entre parenthèses.

[2] Du coup, ma petite valise avec mes habits pour 10 jours tient au plus 4 jours... Vive la lessive !

[3] Et j'essaie de progresser avec cette foutue langue à tons ! lol

Saisir un commentaire (3)

David David ·  21 février 2011, 13:20

C'est agréable de partager ta vie de volontaire. J'aime bien recevoir le mail de "Le Ch'ti Bonheur" qui annonce un nouvel article. 
David :jap:

Irwan Irwan ·  21 février 2011, 16:55

Merci de partager ta nouvelle vie avec nous ! Je te souhaite de trouver la plénitude loin de notre monde occidental, parfois si vaniteux. :-)

Thomas Thomas ·  04 mars 2011, 22:07

Parfois, j’essaie de parler Vietnamien, mais j’ai pour l’instant peu de succès, je dois vraiment avoir un très mauvais accent ! Bon Courage...j'ai aussi ce 'très mauvais accent' en trois langues.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

La Visite du Musée des Beaux-Arts de Saigon

Tous les professeurs vous le diront : enseigner est souvent une tâche qui demande de l’abnégation, où l’on investit beaucoup d’énergie et de patience, sans pourtant voir les fruits ou les résultats de...

Lire la suite

Saigon is Happy !

Un peu groggy à cause de la tristitude et de la navritude de la société Française depuis plus d'un an et en particulier après ce vote honteux aux élections Européennes, heureusement qu'il y a des...

Lire la suite