Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

I will always love you... and more !

Lin Yu ChunL'apparition de la télé-réalité musicale, qui donne des parfois résultats artistiques aussi heureux qu'éphémères,
A eu un effet positif, il me semble : la réapparition de ce que nos (grand-)parents appelaient les radio-crochets.

Certes, ils sont mis en scène avec autant de paillettes, de sensiblerie
Et de manipulation audiovisuelle que les "Big Brother" comme la Star Academy,
Mais ils ont le mérite de cueillir des amateurs à l'instant t, là où ils en sont,
Sans formatage intensif et impudique dans un château pendant deux mois !

J'aime beaucoup La Nouvelle Star, par exemple, mais j'ai beaucoup plus de sympathie pour La France a un incroyable talent.

Je vous livre ici quelques vidéos de la version Taïwanaise de cette émission :
Un petit miracle à la Susan Boyle s'est produit récemment à Taiwan.
Que vous aimiez ce que vous allez voir ou pas, une chose est certaine :
Nous allons tous beaucoup entendre parler de ce jeune homme d'ici la fin de l'année !

En fait, j'adorerais faire partie du jury de ce type d'émissions, surtout pour être le méchant et sortir des vannes piquantes aux candidats (un peu à la Simon Cowell),
Mais avec dans le fond un grand cœur, une infinie tendresse et plein d'admiration pour ces artistes en devenir.
Pas pour rire d'eux, mais avec eux !

Parce que, même si je ne serais pas capable de faire moi-même le tiers du quart de la moitié de ce qu'il font,
Il est bon de savoir être sérieux sans se prendre au sérieux : l'humour sur soi est un des fondements de l'art !

Je vous présente donc Lin Yu Chun, 23 ans, Taïwanais. Ce jeune homme a une voix extraordinaire !
Dans le jargon, on dit qu'il est Ténor Léger[1], même si ce n'est n'est pas la première idée qu'on aurait en le voyant.

Alors je pourrais vous dire qu'il a un look de Mireille Matthieu sur-nourrie,
Et qu'on sent que c'est un chanteur qui a peu travaillé sa technique vocale :
Il y a beaucoup de souffle dans sa voix, les passages voix mixte/voix de poitrine sont épiques
Et ses aigus forte sont parfois sortis au forceps avec un placement vocal ambigu...
Les techniciens ont mis beaucoup de reverb certainement pour cacher ces défauts.

Mais quelques mois de travail avec un bon prof de chant, une bonne boite de prod, et tout cela sera de l'histoire ancienne :
Le timbre de Lin Yu est tout simplement remarquable, clair, puissant, tant par la force que par l'émotion qu'il transmet.
Riche en harmoniques, il occupe l'espace sonore. La performance est d'autant plus remarquable qu'il ne chante pas dans sa langue natale !
Et malgré cela, le texte sonne, jusqu'à reproduire presque parfaitement la couleur vocale de Whitney Houston.

Et ce qui est le plus extraordinaire, c'est qu'il est heureux et que ça se voit !
Il n'y a pas à dire, la musique ça rend beau[2] ! Bref assez parlé, je vous laisse écouter : voici trois extraits !


Lin Yu Chun : Amazing grace & I will always love you



Lin Yu Chun & William Shatner : Total eclipse of the heart



Lin Yu Chun : Saving all my love for you

Notes

[1] ou Haute-Contre pour mes amis Baroqueux

[2] Bon, je préfère quand même la plastique de Whitney

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

Téléphone portable : les six fautes de goût agaçantes

Je tire cet excellent article du blog Shine Not Shine dédié aux bonnes manières et à la politesse... Toute ressemblance avec des personnes que vous connaissez est voulue !...

Lire la suite

J'ai mal à ma France

C'est un sentiment de trouble hébété, une amertume dans la bouche, un frisson de trahison, un nœud de honte aux entrailles......

Lire la suite