Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Je t'aime, moi non plus...

Il n'y aurait pas de jour plus adéquat que la Saint Valentin pour publier cet article !
Ceux qui me côtoient de prêt m'entendent souvent dire :
"Dans toute relation, il y a des je t'aime et des je t'aime pas".
Si vous souhaitez découvrir ce qui cette phrase signifie, il suffit de lire la suite !

Le raccourci facile Je t'aime, moi non plus

Une manière simple de comprendre cette phrase, c'est que, ses amis, on les aime avec leurs qualités et leurs défauts.
Ce qui est vrai : les amis sont à accueillir tels qu'ils sont et nous n'avons pas à vouloir qu'ils deviennent comme on aimerait qu'ils soient.

Mais de là à dire que nous aimons leurs défauts, il y a un monde, non ?
En tout cas, c'est un raccourci aussi facile que faux... ;-)

Extraterrestres ?

Nous sommes tous des extraterrestres les uns pour les autres.
Chacun vit sur sa planète, avec sa manière de penser et de vivre, issue de son histoire familiale et sociale.
Souvent, quand nous commençons à nous intéresser vraiment à l'autre, que nous prenons notre petite navette spatio-relationnelle
Et que nous allons atterrir sur sa planète, le choc culturel est rude !

Plus de repères, nous sommes perdus et nous nous demandons quel est le sens de ce que nous voyons et entendons.
Et il faut beaucoup de temps, de patience et d'humilité pour engager un vrai dialogue et se rencontrer vraiment.

Le gros danger, c'est évidemment de faire des déductions hâtives et de projeter sur les actes et les paroles de l'autre
Le sens qu'ils auraient pour nous et de l'enfermer dans nos propres grilles d'interprétation.
Et bien, c'est à cela que sert le dialogue : éviter cela et se construire, au fur et à mesure, son "petit dictionnaire de l'autre".

Dix raisons de ne pas se comprendre

Si se parler est le meilleur moyen de se comprendre, il est cependant aussi un bon moyen de ne pas se comprendre. :LOL
Encore faut-il être dans le bon état d'esprit.

Entre,
Ce que je pense,
Ce que je veux dire,
Ce que je crois dire,
Ce que je dis,
Ce que vous avez envie d’entendre,
Ce que vous croyez entendre,
Ce que vous entendez,
Ce que vous avez envie de comprendre,
Ce que vous comprenez,
Il y a dix possibilités qu’on ait des difficultés à communiquer.
Essayons quand même…[1]

Se mettre à l'école de l'autre

Si certains traits de personnalité nous agacent chez les autres, c'est certainement que sur ces terrains-là, nous sommes en fragilité.
Cela peut être pour plein de raisons : ce que fait ou dit l'autre met en lumière les progrès que nous avons à faire sur tel aspect,
ou bien nous renvoie à des choses douloureuses, ou encore vient repousser les limites de notre "territoire" ou bousculer nos valeurs.

Quoi qu'il en soit, si l'autre nous dérange, c'est qu'il est différent. Et certainement avons-nous à apprendre de cette différence.
Et peut être apprendrons-nous le plus sur les terrains où nous sommes les plus différents.

En guise de conclusion

Dire que dans une relation, il y a des Je t'aime et des Je t'aime pas, c'est accepter qu'on ne peut pas tout aimer de l'autre.
Mais c'est aussi faire le pari que les différences qui parfois nous blessent peuvent être source de croissance et d'enrichissement mutuel.

Alors qu'attendons nous ?
En route !

Notes

[1] Bernard Werber

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

Les dix-huit règles de vie du Dalai-Lama

Pour les vœux de cette nouvelle année 2014, je reprendrai simplement ces paroles de sagesse du Dalai-Lama, qui me semblent être un bon programme de vie ! Bonne année !...

Lire la suite

Question de Fécondité

Il y a une semaine, j'étais au Nouveau Siècle à Lille avec une ami Vietnamien pour assister à un concert de l'Orchestre National de Lille. Au programme : Edouard Lalo, Camille Saint-Saëns et Nikolaï...

Lire la suite