Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le murmure du Monde

Au mois d'octobre, dans la même semaine à quelques jours d'intervalles, deux événements apparemment banals m'ont marqués :
Une discussion sur l'évolution de notre contexte professionnel avec un bon ami et collègue,
Et la participation au cercle de silence des Sans-Papiers avec une amie de passage à Lille.

Briller n'est pas éclairer

Depuis plusieurs mois, notre entreprise se restructure dans un contexte difficile.
AmbitieuxLes gens changent de fonctions :
Certains quittent l'entreprise ou sont remerciés.
Certains chutent dans la hiérarchie.
D'autres enfin sont promus.

La logique de ces mouvements n'est pas toujours transparente et évidente. Avec mon ami, nous partagions notre étonnement de voir un des nouveaux directeurs de l'entreprise s'entourer de personnes que nous n'aurions pas choisies.
Qu'on nous permette ici une opinion tranchée : l'ambition qui raye le parquet, peu de sens de l'humain, bon en claquettes mais peu efficaces, management à l'ancienne peu épanouissant pour les collaborateurs... J'ai travaillé avec certains d'entre eux et je pourrais continuer ma liste peu charitable...

Cela nous a laissé un arrière-goût d'injustice et le sentiment que l'investissement, la droiture et la conscience professionnelle dont nous essayions de faire preuve n'étaient pas reconnues à leur juste valeur. Auto-appréciation un peu orgueilleuse, me direz-vous, mais j'ai parfois été le témoin de situations professionnelles qui vous font vous demander si ces personnes ont encore un peu de bon-sens humain.

Et finalement, nous nous disions qu'il valait mieux dans ce cas être là où nous sommes, pas trop haut dans l'échelle et rester fidèles à nos valeurs.
Parce que briller n'est pas éclairer et qu'on a tout à gagner à vivre sérieusement sans se prendre au sérieux.

Le bruit léger d'un fin silence

Cercle de silenceMon amie est de passage sur Lille. Nous nous promenons en discutant en attendant l'heure de la séance de cinéma.
En passant sur la place de la République, nous tombons sur le Cercle de silence. Je ne connais pas cette manifestation. Elle m'explique.
Une fois par mois, les membres de différentes associations œuvrant pour les droits de l'Homme se rassemblent et forment un cercle silencieux.
C'est une manière non-violente de protester contre la politique actuelle appliquée aux Personnes Sans-Papiers.

Nous nous joignons au cercle une dizaine de minute.
A l'extérieur du cercle, le brouhaha. A l'intérieur du cercle, le silence.
A l'extérieur du cercle, les regards, interrogateurs, surpris, moqueurs ou choqués des passants.
A l'intérieur du cercle, le bruit léger d'un fin silence. Le murmure brillant de la Justice.
Au centre du cercle, un feu de torches. La clarté silencieuse de l'Espérance.

Le murmure du Monde

Ces deux événements se sont rencontrés en moi, cette discussion et ce silence.
Et j'aime cette idée que nous faisons avancer et grandir le Monde
Non par l'esbroufe et le paraître, mais par une pratique discrète et silencieuse de la justice,
Non par l'ambition mal placée et la gloriole professionnelle, mais par le service humble et l'amour du travail bien fait,
Non par le tumulte de la révolution et la guerre, mais par l'incarnation paisible et lumineuse du lien qui nous lie à tout Homme.

Dans ces deux moments, j'ai éprouvé le murmure du Monde,
Ce tremblement fragile de l'enfantement,
Où la justice résiste à l'oppression,
Où la tendresse résiste à l'orgueil,
Où la vie résiste à la mort.

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

Téléphone portable : les six fautes de goût agaçantes

Je tire cet excellent article du blog Shine Not Shine dédié aux bonnes manières et à la politesse... Toute ressemblance avec des personnes que vous connaissez est voulue !...

Lire la suite

J'ai mal à ma France

C'est un sentiment de trouble hébété, une amertume dans la bouche, un frisson de trahison, un nœud de honte aux entrailles......

Lire la suite