Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Si le soleil ne revenait pas

Cette nuit, nous fêtons Noël !
Comme pour beaucoup d'événements importants,
C'est au cœur de la nuit que tout se joue !

Car nous avons tous à apprendre en scrutant l'obscurité, en affutant notre regard. Cette obscurité, à l'extérieur et au dedans de nous.
Et parfois, on y découvre des petites lumières qui nous aident à jalonner notre route.

Ce que j'ai appris dans la nuit, cette année, c'est qu'on a beau avoir toutes les qualités de la terre, si on ne sait pas aimer, cela ne pèse pas lourd dans la balance !
Ce que je veux exprimer en disant cela, c'est que la réussite sociale, les aptitudes et les talents personnels ne nous rendent pas plus heureux et ne rendent pas les autres plus heureux si on ne sait pas s'en servir pour aimer. J'enfonce une porte ouverte : Saint Paul l'avait déjà expérimenté bien avant moi !

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.
Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance,
Quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.[1]

La question qui subsiste, c'est pourquoi s'approprier cette évidence se fait toujours à nos dépends, en souffrant, et en faisant souffrir les autres ?
Là aussi, Saint Paul m'a devancé dans cette découverte :

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.[2]

NoëlPeut être parce qu'il nous faut apprendre
Que briller n'est pas éclairer,
Qu'il vaut mieux pardonner qu'avoir raison,
Qu'il vaut mieux être courageux qu'être fort,
Que tenir debout ne veut pas dire se rendre inaccessible en s'enfermant dans son orgueil,
Que nous ne devenons humain qu'en nous exposant aux autres et en leur remettant notre vie.
C'est pour cela, que le Dieu des Chrétiens, ce Dieu passionné de l'homme, veut faire l'expérience de l'humanité et apprendre à aimer comme les hommes aiment.

Depuis plusieurs semaines, j'ai l'impression que mes pas n'ont pas rencontré d'autres sols que le sable du désert,
Que la clarté du jour s'est enfuie loin de mes yeux.
Certains matins, je me lève et je me dis que cela fait longtemps que je n'ai pas entendu le son de mon propre rire,
Comme si le le feu de la joie avait été brisé par la tempête.

Alors si le soleil ne revenait pas, je marcherai de nuit, encore et toujours, tel un nomade,
Tels ces mages qui viennent voir la gloire de Dieu dans la plus improbable des manifestations : un enfant.
A la recherche de mon humanité, jusqu'à ce qu'une étoile brille dans l'obscurité.

Je vous souhaite de trouver la paix du cœur, qui nait de la certitude d'être aimé,
Et la joie de l'âme qui nait de la vie et de l'amour qu'on donne en se donnant soi-même.

Joyeux Noël !

Notes

[1] 1 Cor. 13-15

[2] Rom 7,19

Saisir un commentaire (1)

Eiffel Eiffel ·  25 décembre 2009, 13:20

Joyeux Noël à toi aussi, ami !

Très beau billet que tu nous proposes là... j'ai parfois l'impression d'avoir raison, d'être fort, et de me tenir droit dans mes bottes ses derniers temps. Aurais-je tout faux ? À méditer...

À part ça, veux-tu venir manger à la maison ? ce midi, ce soir, demain.... tu es le bienvenu. Et j'ai de le bièèèèère !!!!

Bises

Freuch :LOL

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite