Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un peu plus humain !

Etre vieuxAlors que je me prépare à prendre un méchant gros coup de vieux (demain à 14h30 !),
Je relis cette année écoulée et je me pose cette question : qu'est-ce qui a changé dans ta vie, Greg ?

La première réponse qui me vient à l'esprit : pas grand chose.
Et pourtant le sentiment d'être un peu plus humain...

Être un Homme, ça s'apprend...

Bébé On ne nait pas vraiment humain, on le devient au fil de la vie ! Cette vie si déroutante, si passionnante !
Et si je reprendrais volontiers mot pour mot les trente-trois raisons de rendre grâce de l'an dernier, j'en rajouterais une trente-quatrième :

Je ne cesse d'apprendre, constamment, de tout et de rien. La vie ne m'a jamais ennuyée, même quand elle a été rude avec moi.
Car c'est le propre d'une vie qui grandit et qui prend en consistance que d'être un nomade, un homme qui marche.
Et faisant route, on s'allège du superflu, on ne garde que l'essentiel, on devient plus humain !

S'il te plait, merci, pardon

Je crois qu'on ne devient vraiment adulte que lorsqu'on a intégré ces trois mouvements (à ne pas considérer sur le plan matériel, mais relationnel) :

  • Merci : savoir reconnaître ce qu'on reçoit des autres et être reconnaissant. Cela implique une réelle bienveillance pour discerner les richesses et les qualités de ceux qu'on rencontre.
  • S'il te plait : savoir demander aux autres. Cela implique qu'on a accepté de ne pas être tout-puissant, et qu'on ne peut vivre que dans l'interdépendance.
  • Pardon : savoir reconnaître ses propres limites et celles des autres et croire qu'elles ne sont pas un obstacle à la relation. Cela implique d'accepter paisiblement que toute relation fidèle amicale ou amoureuse, ne peut se construire que dans l'espérance d'une plus grande humanité, pour soi et pour l'autre.

Pas étonnant que ces trois piliers soient aussi ceux se la prière d'alliance !

Riddikulus !

Fou rireC'était un de mes premiers billets et je persiste et je signe :
Il n'y a pas de meilleur moyen d'exorciser ses peurs et de panser ses blessures que d'en rire ou d'en sourire.
L'humour sur soi aide à être sérieux sans se prendre au sérieux.
Et même si on est naturellement doté de facilités d'auto-dérision (ce qui est mon cas), on a toujours besoin de "maîtres".
Car spontanément, on ne rit que de ce avec quoi on est en paix.

Bienheureux ceux d'entre nous qui ont dans leur entourage des amis assez bienveillants, drôles et délicats pour leur apprendre à sourire de ce qui les agace toujours ou de ce qui leur fait encore mal. Et de ce point de vue-là, je suis assez bien fourni... :great:

Briller n'est pas éclairer

J'ai redécouvert récemment quelques petites maximes de Madeleine Delbrêl. J'en retiens deux ce soir.

  • Briller n'est pas éclairer : on passe beaucoup de temps, parfois à chercher la reconnaissance, la réussite. L'expérience m'a montré qu'on peut "en imposer" dans la forme, et finalement être très creux sur le fond. J'ai pleins d'exemple dans mon contexte professionnel, mais aussi ecclésial. Parfois, il suffit de la petite flamme d'une bougie pour discerner ce qu'on cherche dans l'obscurité alors que les projecteurs surpuissants nous éblouiraient !
  • Si on te compte pour du beurre, dis-toi que la cuisine sans beurre, ça accroche : être la cinquième roue du carrosse, une roue de secours, sur le banc des remplaçants. Autant d'expressions qui indiquent qu'on sert de bouche-trou, ou bien qu'on ne nous prête pas attention. J'ai parfois à en souffrir, comme tout le monde. Cette petite phrase m'aide à relativiser.

Vivre passionnément

Geronimo La vie ne nous rend que ce qu'on lui donne !
Les tièdes auront une vie en demi-teinte alors que ceux qui sont généreux avec elle se verront récompensés au centuple !
C'est le choix que je refais aujourd'hui, celui que j'ai toujours fait, plus ou moins timidement :

  • Ce choix d'être généreux avec la vie, en donnant de soi dans ses engagements et dans ses relations...
  • Ce choix d'être humble face à la vie, et de ne pas avancer bourré de certitudes mais constamment apprendre...
  • Ce choix d'être bienveillant et tendre avec ceux que j'aime, du mieux que je peux...
  • Ce choix d'espérer et de croire en l'Homme...
  • Ce choix de d'essayer de m'émerveiller, me réjouir et de rire...
  • Ce choix d'essayer d'être sérieux sans me prendre au sérieux...


Merci à vous tous d'être compagnons sur cette route !


Saisir un commentaire (4)

Steph Steph ·  04 octobre 2009, 22:36

Héhé, je lis ton post avec un fond de Jamie ;-)

Kompozitor Kompozitor ·  04 octobre 2009, 22:38

@Steph : Je préfère ça que le contraire !
Que tu lise mon fond avec un post de Jamie ! :he:

Steph Steph ·  04 octobre 2009, 22:51

@Kompozitor : N'importe nawak ;-) Au passage merci de m'avoir fait découvrir Jamie !

Kompozitor Kompozitor ·  04 octobre 2009, 22:54

@Steph : :LOL Les bonnes choses, il faut les partager !
Vivement le 09/11 pour la sortie de l'album !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite