Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Si on te compte pour du beurre...

Cette phrase est le début d'une citation de Madeleine Delbrêl. J'aime beaucoup cette phrase, car elle m'aide à regarder avec humour les situations de la vie qui me contrarient.
Madeleine avait ce don de ressaisir les situations de la vie ordinaire et d'en tirer des petites maximes. Elle a regroupé un certain nombre de ces maximes dans un recueil intitulé Alcide.
Alcide est un personnage imaginaire, confronté à diverses situations, situations dont il tire ces petites leçons de vie. Je vous en livre quelques unes ici...

De l'héroïsme Madeleine Delbrêl
Fais avec tous ce qui fait du bien à tous plutôt que de faire mieux ce qui ne ferait du bien qu'à toi.
(Un jour où il avait le goût du sublime.)[1]

Du vocabulaire
N'appelle pas chez le voisin "susceptibilité" ce que tu appelles chez toi "sensibilité".

Du silence
N'essaie pas de te taire, mais écoute.
Ne dis que ce qui ne fait pas taire Dieu.

Des autres
Si tu n'as pas de "charge" déterminée, c'est que tu dois aider à porter toutes celles des autres.
Ne regarde pas tes frères pour les juger mais regarde-les pour prier.
(Alcide, un jour où ses nerfs étaient mis à l'épreuve.)

De nos fragilités
Rentre tes angles... tu te cogneras moins.
(Après un fraternel coup de tampon.)

De la prière
Prier ce n'est pas être intelligent, c'est être là.
Souviens-toi que la prière est faite pour rendre bon, non pour empêcher de l'être.

De Dieu
Si tu aimes le désert, n'oublie pas que Dieu lui préfère les hommes.
Mon Dieu, si tu es partout, comment se fait-il que je sois souvent ailleurs ?

De notre rapport au monde
Notre foi devrait faire de nous les plus contemporains de tous les hommes.

De l'humilité
Briller n'est pas éclairer.
Si on te compte pour du beurre, n'oublie pas que sans beurre la cuisine brûle.

Il y a des lieux où souffle l'Esprit, mais il y a un Esprit qui souffle en tout lieux.
Il y a des gens que Dieu prend et met à part.
Il y en a d'autres qu'il laisse dans la masse, qu'il ne "retire pas du monde."(…)
Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté.
Nous croyons que rien de nécessaire ne nous y manque, car si ce nécessaire nous manquait, Dieu nous l'aurait déjà donné.[2]

Notes

[1] Alcide (Guide simple pour simples chrétiens) - Madeleine Delbrêl - Éditions du Seuil, 1968

[2] Nous autres gens des rues - Madeleine Delbrêl - Éditions du Seuil, 1938

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

Les dix-huit règles de vie du Dalai-Lama

Pour les vœux de cette nouvelle année 2014, je reprendrai simplement ces paroles de sagesse du Dalai-Lama, qui me semblent être un bon programme de vie ! Bonne année !...

Lire la suite

Ces choses qui nous rendent riches quand on les offre - Những thứ làm cho chúng ta giàu khi ta tặng chúng

Je vous conseille vivement le dernier spectacle de Muriel Robin, spectacle où elle évoque son chemin de vie. Le courage de cette femme et le travail sur soi qu'elle a effectué pour dépasser ses...

Lire la suite