Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Plein de "bons sentiments" ?

Si, comme moi, vous vous retrouvez parfois à devoir faire face à des "mouvements intérieurs" que vous comprenez pas d'où qu'y viennent et que vous savez pas quoi n'en faire, ce billet est pour vous (hypersensibles et autres, bienvenue !)...

Une grosse partie de notre vie intérieure se résume à gérer nos sentiments, ce que nous ressentons. Exercice épique et délicat à bien des égards.
Chacun porte en lui son lot de joies et de déceptions, d'enthousiasmes et de colères, avec pour chacun des terrains humains et des "déclencheurs" différents. Je ne m'essaierai donc pas à une pseudo-psychanalyse on-line (et par conséquent erronée et sans fondement).
Je souhaiterais d'avantage essayer de pointer trois postures "utiles" pour permettre d'avancer dans la compréhension et la connaissance de soi...

Savoir vivre avec des questions sans réponses

Parfois il arrive que des sentiments nous traversent sans que nous comprenions vraiment pourquoi ils sont là, ni ce qu'ils signifient.
C'est parfois difficile à vivre, source de frustration, ou d'humiliation, surtout quand ces sentiments-là nous poussent à des paroles ou des comportements qui ne nous ressemblent pas : quelque part, nous sommes comme étrangers à nous-même !

Un premier pas de maturité est, il me semble, d'accepter de vivre avec des questions sans réponses, de ne pas tout comprendre, ni de tout maîtriser. Il faut une sacrée dose d'humour sur soi, souvent, pour accepter ce lâcher-prise, mais croyez-moi, ça simplifie la vie !

Ne pas tomber dans le jugement de soi

Nous ne choisissons pas ce que nous ressentons, cela s'impose à nous, la plupart du temps ! Les sentiments qui nous traversent ne sont ni bons, ni mauvais.
Il serait dangereux de s'en servir pour "s'auto-juger", d'autant plus qu'on est rarement indulgent pour soi-même.
Dans notre culture judéo-chrétienne occidentale, on s'interdit souvent des sentiments jugés moralement "impurs" (colère, jalousie, rancune...) : pourtant, ils s'imposent à nous et ne disent absolument rien de notre valeur humaine et morale.

Deuxième pas de maturité : ne pas culpabiliser et être bienveillant avec soi-même !

La vraie question...

Vague...face à ces sentiments qui nous traversent sans prévenir est : "qu'est-ce que j'en fait ?"
Quand l'autre m'agace et que la colère monte en moi, vais-je laisser libre cours à cette colère et le démolir, ou bien vais-je prendre le temps du recul pour lui exprimer, si ce n'est calmement au moins sans violence, que là, non, franchement, il exagère ?
Quand l'enthousiasme me submerge, vais-je exploser d'une joie dévastatrice pour mon entourage, ou bien trouver les moyens délicats et respectueux d'entraîner les autres dans la joie, avec moi ?

C'est là, je crois, l'ultime pas de maturité, pouvoir présenter à l'autre de manière adulte, mais chacun à sa manière, ce que je ressens, pour qu'il puisse l'accueillir, l'entendre, le comprendre et m'y rejoindre.

En écrivant ces lignes, je dois vous avouer que je me trouve souvent incompétent en ce domaine. C'est un long chemin de patience et pour le coup, d'humilité. Car il faut souvent accepter de "s'être raté" et constamment se remettre à l'ouvrage. Mais quoi de plus motivant que de découvrir qu'en fin de compte, même si nous ne maîtrisons pas grand chose à ce que nous ressentons, c'est notre liberté d'hommes et de femmes qui a le dernier mot, pour peu que nous nous en servions !

En route !

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

Les dix-huit règles de vie du Dalai-Lama

Pour les vœux de cette nouvelle année 2014, je reprendrai simplement ces paroles de sagesse du Dalai-Lama, qui me semblent être un bon programme de vie ! Bonne année !...

Lire la suite

Question de Fécondité

Il y a une semaine, j'étais au Nouveau Siècle à Lille avec une ami Vietnamien pour assister à un concert de l'Orchestre National de Lille. Au programme : Edouard Lalo, Camille Saint-Saëns et Nikolaï...

Lire la suite