Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Là où est ton trésor...

... là aussi sera ton cœur ! Alors que je suis certainement entrain de faire des choix professionnels qui compteront parmi les choix les plus courageux de ma vie, je tombe aujourd'hui par hasard sur ces deux textes. Un est tiré de l'évangile selon Saint Matthieu. L'autre est une blague reçue par mail.

Ils ont tous les deux un écho particulièrement fort :

  • Cet appel fort à la confiance et à exercer son regard et son cœur pour discerner et distinguer ce qui est précieux de ce qui est important.
  • Ce rappel évident et tellement fondamental que la bienveillance de Dieu ne prend jamais une forme mystico-gazeuse, mais s'incarne et passe par nos relations humaines.

Je vous laisse découvrir !

"Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres.
Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !
Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine." (Mat 6, 21-34)

Un curé qui se promène dans la nature est pris dans les sables mouvants. Alors qu'il s'enfonce jusqu'aux chevilles, un camion de pompiers passe par là.
- Vous avez besoin d'aide ?
- Ce n'est pas nécessaire, le Seigneur me viendra en aide !
Alors que le curé s'enfonce jusqu'à la ceinture, le camion repasse et les pompiers lui reposent la question.
- Vous avez besoin d'aide ?
- Ce n'est pas nécessaire, le Seigneur me viendra en aide !
Lorsque le curé n'a plus que la tête hors du sable, les pompiers passent une troisième fois.
- Vous n'avez toujours pas besoin d'aide ?
- Ce n'est pas nécessaire, le Seigneur me viendra en aide.
Alors le curé s'enfonce complètement et lorsqu'il arrive au paradis, il dit au Seigneur :
- Je suis vraiment crédule, Je pensais vraiment que vous me viendriez en aide !
Et le Seigneur lui répond :
- Je t'ai envoyé 3 fois les pompiers, je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus !

Saisir un commentaire (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite