Le Ch'ti Bonheur

« Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie ! Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas m'apercevoir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu. » (H.D.Thoreau)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

J'aime me souvenir...

Que le mystère de Noël n'est pas aussi angélique que les images parfois un peu mièvres que nous avons en tête... Ce Dieu passionné de l'Homme a voulu vivre notre expérience d'humanité... Il a envoyé son Fils unique et s'est fait homme...

Quel peuple a-t-il choisi ?

  • J'aime me souvenir qu'il a choisi de naître au cœur d'un peuple qui a connu l'exode et l'exil...
  • J'aime me souvenir qu'il a enfoui ses racines humaines au plus profond d'un peuple humilié par un autre peuple occupant ses terres et imposant sa culture...

Dans quelle famille est-il né ?

  • J'aime me souvenir que Marie était une jeune adolescente. De nos jours, nous l'aurions étiqueté "fille-mère"...
  • J'aime me souvenir que Marie et Joseph étaient juste fiancés quand Jésus a été conçu de l'Esprit-Saint. Dans certains milieux catholiques "bien comme il faut", nous l'aurions qualifié d'enfant "hors-mariage", avec tous les sous-entendus que cela laisse comprendre...
  • J'aime me souvenir que Jésus a été élevé par cet homme, Joseph, qui n'était pas son Père. Aujourd'hui, nous aurions appelé cela une "famille recomposée"...

CrècheJ'aime me souvenir la confiance de ce Dieu qui a une telle estime de l'Homme, qu'il nous confie son propre Fils, pour que nous lui apprenions son beau métier d'humanité. En se choisissant une famille humaine, le Christ fait le choix de dépendre de nous, d'apprendre de nous : à marcher, à rire, à aimer, à pardonner...

J'aime me souvenir que ce Dieu-là est résolument du côté de notre humanité, que l'Homme a infiniment de prix à ses yeux. En se faisant l'un des nôtres, il vient nous dire que l'Homme a tout en lui pour vivre de la Vie de Dieu, pour peu "qu'il se laisse grandir" par la Vie, par les autres, par l'Esprit..

J'aime enfin me souvenir qu'en venant s'enfouir au plus profond de notre humanité avec tout ce qu'elle a de riche mais de parfois pauvre aussi, il nous rappelle "qu'on ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux..."[1]

Qui est donc ce Dieu qui a tant besoin de nous ?
Joyeux Noël à tous...

Notes

[1] (Le petit Prince - Antoine de Saint Exupery)

Saisir un commentaire (1)

La vieille La vieille ·  30 décembre 2007, 19:47

Joyeux Noel !

Ah! Saint-Exupéry... Une bien belle citation :

"On ne voit bien qu'avec le cœur..."

Mais, Parfois ne sommes-nous pas aveuglés par l'amour, comme le dit l'adage ? :whistle:
Encore Joyeux Noël... Et très bonne année !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:-) :-( ;-) :-D :LOL :-| :aww: :-P :he: :-O :-S :oops: :zzz: :jap: 8-) :great: :$$: :whistle: :Chti :Flo :Alien :star: :Sunny :idea: :love: :arrow: :!: :Plop

aucune annexe



À voir également

L'humilité de Dieu - Sự khiêm nhường của Thiên Chúa

Hier soir, je regardais la crèche et je me demandais : qui est ce Dieu qui, pour aimer, accepte de dépendre de l'homme ?...

Lire la suite

L’Évangile de l'abandon

Ce matin, j'ai relu l'intégralité de l’Évangile de Saint Marc pour mieux re-situer la Passion, au début de cette Semaine Sainte. Voici mes quelques réflexions....

Lire la suite