Le principe est simple comme mon prénom : "gregorein", en grec, celui qui veille, qui se tient éveillé, à l'affut, qui prend le temps de poser sur le monde et sur l'ordinaire des jours un regard bienveillant et pétillant, si possible plein d'espérance... Un regard qui essaie de voir plus loin... Plus loin que les obscurités que nous traversons parfois, plus loin que les apparences, plus loin que les lieux communs et les mondanités...

Etre de ceux qui veillent dans la nuit, voilà l'ambition de ces quelques pages, ni plus, ni moins ! Ambition "orgueilleuse" me direz-vous. Peut être, mais en tout cas, certainement pas le chemin le plus facile !
Car, au bout du compte, qu'est ce qui est le plus simple : courir sans relâche après des vies qui ne sont pas les nôtres mais qui nous semblent tellement moins médiocres, ou prendre le temps d'affuter son regard pour découvrir l'incroyable richesse de nos vies ordinaires ?

Je souhaite vivement que ce blog devienne en partie collaboratif ! Si Certains d'entre vous se sentent l'âme de venir me rejoindre dans ce périple... Soyez-les bienvenus...

« Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. »[1]

Notes

[1] Lettres à un jeune poète - Rainer Maria Rilke